L’argent est une énergie

Par 24 février 2017 Blog 0 commentaire

Là où je mets de l’argent, j’y mets également de l’énergie car ce que je consomme, je le cautionne.

Ce que je dépense ce n’est pas de l’argent mais bien de l’énergie que j’ai investi pour gagner cet argent.

Quand je mets de l’argent c’est mon énergie, une partie de ma vie que j’investi et c’est également une énergie qui permet de soutenir d’autres actions, d’autres projets, d’autres services et derrière tout cela les idéologies que cela comportent.

Une consommation parfaitement éthique n’est pas forcément possible dans le monde dans lequel on vit mais faire au mieux au quotidien pour être des consomm-acteur de notre vie et de la société dans laquelle on vit est un geste citoyen et un geste pour et au service de la VIE.

Le temps c’est de l’argent nous a t-on dit! Mais jamais que l’argent c’est du temps.

La valeur la plus importante c’est bien le temps, car si l’argent se perd il peut se regagner, alors que la vie, le temps ne font que s’écouler et on ne peut pas les rattraper.

Pour illustrer mes propos je partage avec vous un extrait du film Human et de l’interview de José Mujica, président de l’Uruguay.

« C’est notre vie qu’on dilapide ».

« Soit on est heureux avec peu de choses sans trop s’encombrer car le bonheur on l’a en soi, soit, on n’arrive à rien. Je ne fais pas l’apologie de la pauvreté, mais l’apologie de la sobriété. Mais comme on a inventé une société de consommation en quête de perpétuelle croissance, car sans croissance c’ets le drame. On s’est inventé une montagne de besoins superflus. Il faut constamment acheter, jeter, acheter, jeter…etc. et c’est notre vie qu’on dilapide.

La seule chose qui ne s’achète pas c’est la vie.

Quand j’achète ou quand tu achètes quelque chose, on ne le paye pas avec de l’argent mais avec le temps de vie qu’il a fallu dépenser pour gagner cet argent. A cette différence près que la seule chose que qui ne s’achète pas: c’est la vie. La vie s’écoule et il est lamentable de gaspiller la vie à perdre sa liberté. (…) » José Mujica

Source: Human Le film

 

 

Laissez un commentaire